Le ministre de la Communication et des Médias, porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, réagit aux accusations de Moïse Katumbi au sujet de son passeport.

Lambert Mende qualifie “d’inepties” les allégations de Moïse Katumbi qui accuse Kinshasa d’avoir annulé la validité de son passeport semi-biométrique et de lui refuser l’obtention d’un passeport biométrique.

“C’est des inepties. Si vous falsifiez un passeport, un service d’immigration normal doit vous arrêter. Ce sont des accusations tirées par les cheveux, ça n’a même pas de sens. Pourquoi on doit lui donner le passeport si on constate qu’il ne remplit pas les conditions ou qu’il n’a pas fait de demande?”, s’interroge Lambert Mende, ce samedi 16 juin 2018.

Le mercredi 13 juin dernier, l’ex-gouverneur de Katanga s’est vu intercepter par les services aéroportuaires belges pour l’usage d’un passeport non-valide alors qu’il revenait d’Israël pour ensuite se rendre en Russie.

«Lors des vérifications d’usage d’entrée au Royaume de Belgique, les services aéroportuaires ont constaté que bien que disposant d’un visa en cours de validité, le passeport semi-biométrique du président Moïse Katumbi avait été retiré du système», déclarait le bureau politique de Moïse Katumbi dans un communiqué le 15 juin 2018.

Une situation que le cabinet de Moïse Katumbi qualifie d’acharnement continu » du pouvoir contre Moïse Katumbi. Selon le président d’Ensemble, l’ambassade de la RDC en Belgique « refuse « de lui octroyer un passeport biométrique.

Commentaires

PARTAGER