La mission d’audit du fichier électoral a rendu public les conclusions de son rapport.

D’après ce rapport, l’organisation internationale de la francophonie note comme principale anomalie de ce fichier, 16,6% d’électeurs sans empreintes repérés sur toute l’étendue du territoire.

La mission d’audit a également regretté du manque des témoins des partis politiques pendant enrôlements des électeurs.

PARTAGER