La dépouille de Rossy Mukendi Tshimanga, le jeune activiste tué lors de la répression de la manifestation du 25 février dernier, est sortie de la morgue de l’hôpital général de référence de Kinshasa ex-Mama Yemo vendredi 18 mai. Le corps est exposé à la place Assanef dans la commune de Lingwala, avant son inhumation samedi à la Nécropole Entre Ciel et Terre.

Cet activiste de droit de l’homme a été tué le dimanche 25 février 2018 dans l’enceinte de la paroisse catholique Saint Benoit de Lemba, lors de la marche de fidèles catholiques organisée par le Comité laïc de coordination (CLC), pour réclamer l’application intégrale de l’accord de saint sylvestre.

Plusieurs jeunes des mouvements citoyens Collectif 2016, Cocorico-RDC et Etsha avaient déposé lundi 30 avril un mémorandum au quartier général de la MONUSCO à Kinshasa pour réclamer l’implication du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH) dans le choix du lieu des funérailles de Rossy Mukendi.

Commentaires

PARTAGER