Félix Tshisekedi, président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), a tenu une conférence de presse ce vendredi 18 mai 2018 à Bruxelles, capitale du Royaume de Belgique, au cours de laquelle il a passé en revue la situation sociopolitique de l’heure en RDC.

Le président, récemment élu de l’UDPS, a soulevé certains aspects qui pourraient négativement impacter la tenue des élections conformément au calendrier électoral.

«Le fait que le gouvernement avait mis tant de passion et d’énergie à refuser la main tendue de la communauté internationale qui, réunie à Genève, avait entrepris de chercher à trouver les voies et moyens de venir en aide aux populations en détresse dans le pays, prouve à suffisance qu’il existe dans les calculs du régime dictatorial de Kinshasa, un scénario du pire, pour empêcher la bonne tenue des élections crédibles, libres et transparentes », a déclaré Félix Tshisekedi.

Selon le président de l’UDPS, les foyers des tensions observés dans différentes parties du pays seraient entretenus par le gouvernement pour justifier la non-tenue des scrutins à la date prévue par le calendrier électoral.

Commentaires

PARTAGER