Un premier lot de vaccin contre la fièvre hémorragique à virus Ebola est déjà à Kinshasa mercredi 16 mai, a annoncé le ministre de la Santé publique, Oly Ilunga.

Il s’agit d’au moins 5.400 doses de vaccin destinés à freiner la propension de cette maladie qui s’est déclarée dans le territoire de Bikoro dans la province de l’Equateur, a précisé M. Ilunga.

Selon lui, ce vaccin n’est pas expérimental comme certaines mauvaises langues le font penser.

« C’est un vaccin qui n’est pas expérimental. C’est un vaccin qui a prouvé son efficacité. Il a été élaboré effectivement pendant l’épidémie en Guinée à partir du stéréotype Zaïre. C’est donc les souches de la RDC qui avaient contribué à élaborer les souches vaccinales. Et ce vaccin a été testé et toutes les personnes qui ont été vaccinées n’ont plus développé la maladie », a assuré le ministre Ilunga, précisant que ce vaccin a été validé par l’OMS et « les autorités scientifiques mondiales. »

Commentaires

PARTAGER