Francis Kalombo a officiellement quitté le PPRD et, de ce fait, perd son siège à l’Assemblée nationale. Dans une déclaration faite ce lundi 7 mai 2018, il rappelle qu’il a pris ses distances avec le parti de Joseph Kabila après s’être opposé à la modification de la loi électorale.

« J’ai décidé ce jour de prendre officiellement congé du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie dont je suis un des membres fondateurs. Par conséquent, je remets avec émotion et gravité le mandat de député que le peuple congolais m’a confié (…) En janvier 2015, je me suis opposé avec force à la modification de la loi électorale. A chaque instant, j’ai défendu avec acharnement les plus vulnérables, les veuves et les orphelins », indique-t-il.

Il dit quitter le PPRD qui, selon lui, s’est transformé « en bourreau cruel du peuple congolais ».

« Ce mandat de député du PPRD, je le remets parce que j’ai la conviction qu’il faut en toutes choses se mettre en ordre avec sa conscience et savoir allier la moralité à la politique. Si j’ai choisi de le faire ici, en Afrique du Sud, au pays de Nelson Mandela, c’est pour moi un symbole », a-t-il expliqué.

Il réitère son soutien à Moïse Katumbi, avec qui, dit-il, il partage les mêmes convictions.

« Ce combat, je vais le mener au sein de la plate-forme ENSEMBLE POUR LE CHANGEMENT. Parce que nous partageons un même socle de valeurs communes, parce que nous avons une même volonté de rupture, parce que nous avons foi dans l’avenir de notre pays. Ce combat, je le poursuivrai aux côtés de mes compagnons qui, comme moi, soutiennent la candidature de Moïse Katumbi afin qu’il devienne notre prochain président de la République », a-t-il martelé.

PARTAGER