« Durant l’audition, John Tshibangu a cité à trois reprises le nom de M. Moïse Katumbi parmi ceux qui ont financé sa tentative de déstabilisation des institutions », avait dit le général Delphin Kahimbi, chef du service de renseignement militaire congolais, sur Jeune Afrique.

Réagissant à ces propos, Gabriel Kyungu wa Kumwanza insiste sur l’acharnement et dénonce ce qu’il qualifie de cabale contre le candidat déclaré à la présidentielle :

« Le colonel Delphin Kahimbi a simplement rendu compte du résultat de ce qu’il a rêvé. C’est une fausse interprétation de son rêve qui ressemble à une vaste blague qui vise simplement à écarter Katumbi de la course à la présidentielle. Le général qu’on cite, on ne le connaît pas, c’est un montage du pouvoir. Nous n’allons pas nous décourager face à cette campagne d’intoxication qui vise aussi à diaboliser Moïse Katumbi. Je ne comprends pas le pouvoir qui voit les mains de Katumbi partout ? », a dit le coordonnateur de la plateforme ENSEMBLE dans le grand Katanga, lors d’une mise au point faite samedi 21 avril 2018 à Lubumbashi.

Arrêté le 30 janvier à la frontière entre la RDC et la Tanzanie, John Tshibangu a été extradé à Kinshasa et est détenu dans un cachot de l’ex-DEMIAP (Détection militaire des activités antipatrie).

Commentaires

PARTAGER