C’est une bêtise que d’envisager la révision de la Constitution »

Levée des boucliers autour d’une insinuation de Joseph Kabila lors de son échange avec les députés de la M.P et alliés sur la révision de la constitution à propos de la problématique de la double nationalité.

A l’issue d’une réunion des cadres des différentes structures des partis politiques membres de Ensemble pour le changement tenue le jeudi 19 avril, Delly Sessanga estime qu’une telle initiative n’est nullement envisageable.

» C’est une bêtise que d’envisager la révision de la constitution parce que ce pays, n’a pas de problème constitutionnel, ce pays a un problème avec la famille politique de Joseph Kabila qui a été incapable de garantir le respect de la constitution », tonne le secrétaire général de Ensemble contre la MP.

On ne peut pas prendre prétexte des on-dit pour considérer qu’il y a un problème, renchérit-il.

Sesanga poursuit avec une anecdote, histoire de comparer le cas Katumbi d’aujourd’hui à celui de Kabila d’hier.

» il y a eu des journaux tanzaniens qui ont écrit que Joseph Kabila, lui-même n’avait pas la nationalité congolaise, a – t-on pour cela modifier la constitution ou exiger quel tel ou tel exhibe tel ou tel élément de preuve », s’interroge-t-il.

Pour le secrétaire général de Ensemble , loin d’une croyance, c’est un fait, Moïse Katumbi sera là au pays pour déposer sa candidature et participer aux élections.

» Ce pays n’est pas un butin de guerre pour un groupe qui peut décider de l’Alpha et de l’Omega, sur l’avenir du pays. Ce pays est la propriété de tout les congolais dont fait parti Moïse Katumbi », a – t – il conclu.

Pour rappel, le procureur général de la République a ouvert une information judiciaire sur la supposée nationalité italienne de M. Katumbi, candidat déclaré à la présidentielle.
Ses soutiens dénoncent une instrumentalisation de la justice a des fins politiciennes pour l’écarter de la présidentielle.

Commentaires

PARTAGER