Les poursuites engagées contre quatre haut dirigeants sportifs dont trois membres de la FECOFA est l’un des sujets commentés par la presse kinoise de ce jeudi 19 avril 2018.

Le président de la Fédération congolaise de football association (FECOFA) Constant Omari n’a pas passé une deuxième nuit en détention, rapportant qu’après plusieurs heures d’audition, il a été remis en liberté mercredi dans la soirée.

M. Omari et deux de ses vice-présidents ainsi que le secrétaire général aux Sports Barthélemy Okito, en garde à vue depuis mardi, étaient entendus par le Parquet de Kinshasa-Matete tout l’après-midi de mercredi sur un présumé détournement d’environ un million de dollars américains, une demandée dans le cadre de l’organisation de quatre matches impliquant les équipes nationales de football, explique le media en ligne.

Mais au niveau de la FECOFA, on soutient que cette somme n’est jamais arrivée dans les caisses de la Fédération, souligne le site d’infos.

Commentaires

PARTAGER