Constant Omari, le président de la Fédération congolaise de football association (FECOFA), le secrétaire général aux Sports Barthelemy Okito, le 2ème vice-président de la FECOFA, Théobald Binamungu et le directeur financier de la FECOFA, Roger Bondembe sont détenus au parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa-Matete depuis mardi.

Ils ont été interpelés par les services du conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de lutte contre la corruption Luzolo Bambi.

D’après un communiqué rendu public mardi par le cabinet de M. Bambi, les personnes interpellées sont soupçonnées de détournements de fonds destinés aux équipes de football de la RDC.

Les services de M. Bambi sont également à la recherche du président du comité olympique congolais qui serait en cavale. Toute personne qui le verrait est invitée à « bien vouloir prêter main forte à la justice en le dénonçant », lit-on dans le communiqué.

Ces interpellations interviennent quelques semaines seulement après le bras de fer qui a opposé la FECOFA et le ministère des Sports au sujet des fonds exigés par la fédération, plus d’un million dollars américains, afin d’organiser les récents match amicaux de l’équipe nationale senior de foot de la RDC et la préparation des compétitions pour les équipes d’âge de la même discipline.

Le ministre des Sports avait estimé que le montant exigé était exorbitant.

PARTAGER