Au cœur de la conférence de Genève, la situation humanitaire en RDC ne fait pourtant pas l’unanimité entre le gouvernement qui refuse que celle-ci soit comparée à la crise en Syrie et la communauté internationale qui espère colleter jusqu’à 1,68 milliards de dollars.

« Les ONG qui recevront cet argent ne seront pas autorisées à travailler dans notre pays », a prévenu le jeudi le ministre des affaires étrangères, Leonard She Okitundu.

Commentaires

PARTAGER