La rumeur sur un éventuel rapprochement entre le président Joseph Kabila et l’opposition est persistante dans les salons huppés de Kinshasa, L’UDPS de Félix Tshisekedi, l’UNC de Vital Kamerhe, le MLC de Jean-Pierre Bemba et Ensemble pour le changement de Moïse Katumbi sont dans le viseur de Joseph Kabila. Il voudrait offrir la primature et le Conseil national de suivi de l’accord de la Saint Sylvestre (CNSA) à la vraie opposition en échange d’un éventuel report des élections en 2020.

Dans l’entourage du chef de l’Etat, on y travaille intensément. Des contacts seraient très avancés. Mais, on est encore loin de parvenir à quelque chose de concret. La réunion spéciale entre la SADC et la Conférence internationale des grands lacs (CIRGL) qui se tient les 17 et 18 avril 2018, est le deadline que se serait fixé l’entourage du chef de l’Etat pour se rassurer de la suite des discussions avec l’Opposition, suppute le quotidien.

Avant décembre 2018, quelque chose pourrait se passer … C’est le décor d’un nouveau dialogue entre les deux camps. Mais, de l’autre côté, c’est encore le scepticisme. Toutefois, la grande inconnue reste le peuple, dont la réaction reste imprévisible. Va-t-il accepter la mise en scène de nouveaux fossoyeurs de ses attentes ? s’interroge Le Potentiel.

Aux antipodes des révélations du journal Le Potentiel, Forum des As annonce plutôt que le chef de l’Etat, Joseph Kabila compte « mettre en place une méga coalition électorale », afin de faire face aux défis d’après-élections. Une ambition exprimée jeudi 12 avril, lors du conseil extraordinaire des ministres tenu à sa ferme de Kingakati.

Officiant principal de cette grand’messe, le « Raïs » a centré son « homélie » sur les élections officiellement annoncées pour le 23 décembre prochain. Il a émis le vœu de voir le processus électoral en cours, se dérouler et aboutir dans un climat de total apaisement. « Que les guerres d’après-élections n’appartiennent plus que jamais au passé », a ponctué le Raïs, cité par le tabloïd.

Commentaires

PARTAGER