Le candidat d’Ensemble s’est exprimé à travers un message publié jeudi soir. À quelques heures du début de la conférence des donateurs, à Genève, l’opposant congolais pointe du doigt l’attitude du gouvernement.

« Alors que dans les provinces du Kasai, dans le Tanganyika, au Nord Kivu, AU Sud Kivu, dans l’Ituri, on assiste à la recrudescence de la violence, sous des prétextes les plus fallacieux, le régime de Kinshasa a décidé non seulement de boycotter la rencontre des humanitaires mais tente de décourager la participation des pays donateurs » déplore l’ex gouverneur du Katanga.

Et d’ajouter, « cette attitude irresponsable est criminelle. Elle relève d’un cynisme absolu. Ce régime sacrifie des millions de congolais […] pour ne pas avoir des comptes à rendre à ceux qui veulent assister notre population ».

Moïse Katumbi, encourage les pays donateurs et la communauté des humanitaires à venir en aide à la population, peut-on lire dans ce communiqué.

La conférence de Genève s’ouvre dans un climat tendu entre les partenaires internationaux et le gouvernement congolais. Kinshasa rejette la description beaucoup trop exagérée de la crise humanitaire dans le pays. Jeudi, le ministre des affaires étrangères Léonard She Okitundu a mis en garde les ONG de se voir refuser de travailler en RDC s’il percevait l’argent collecter lors de ladite conférence.

Commentaires