Le Président Joseph Kabila a reçu en audience, lundi en son cabinet de travail de l’hôtel du gouvernement, à Gombe, M. Jean-Claude Gakosso, ministre congolais (Brazzaville) des Affaires étrangères, de la Coopération et des Congolais de l’étranger, porteur d’un message du Président Dénis Sassou Nguesso en rapport avec le prochain sommet des Chefs d’État sur les forets du bassin du Congo, qui se tiendra à Brazzaville le 25 avril prochain.

L’émissaire du Président Sassou Nguesso a déclaré à la presse, à l’issue de l’audience, que les Chefs d’État vont, à cette occasion, se pencher sur des questions concernant la faune et la gestion des forets du bassin du Congo, mais aussi celles se rapportant à la problématique des tourbières découvertes récemment dans le bassin du Congo. Il s’agit, a dit le ministre Gakosso, d’une matière fossile très importante pour l’humanité, qui se trouve à cheval entre les deux Congo.

Pour le ministre Gakosso, le Bassin du Congo constitue le réservoir d’une richesse inestimable pour les deux Congo, « deux pays frères bénis de Dieu », au regard de la verdure, de l’hydrographie et de leur exubérance aquatique. « Nous devons donc nous battre pour préserver ce trésor », a-t-il déclaré.

M. Albert Nkona, ambassadeur, chef du département Afrique au ministère des Affaires étrangères, de la coopération et des Congolais de l’étranger de la République du Congo, a assisté à cette audience. Du coté de la RDC, on a noté la présence à cette audience de MM. Néhémie Mwilanya Wilondja et Séraphin Ngwej, respectivement directeur de cabinet du Chef de l’État et ambassadeur itinérant.

Commentaires