Un véritable camouflet pour Tshibala et Mubake. Dans la guerre de succession à Étienne Tshisekedi et de l’appropriation de l’Udps, le Conseil national de suivi de l’Accord a donné raison à l’aile de l’Udps dirigée par Jean Marc Kabund.

Dans sa décision 022 prise le jeudi 29 mars 2018 en rapport avec le dédoublement des partis politiques conformément à l’Accord de la saint sylvestre, le CNSA demande au Ministère de l’intérieur de reconnaître l’Udps conduite par Jean Marc Kabund. Un terme est mis enfin au débat sur les différentes ailes de l’Udps.

Aux deux anciens collaborateurs d’Etienne Tshisekedi, il leur est demandé poliment de se choisir une autre dénomination, un autre logo, mieux de créer leur propre parti politique.

« Le Conseil National de Suivi de l’Accord recommande à Monsieur Bruno Tshibala Nzenze de créer un nouveau parti et de choisir une autre dénomination qui ne prête pas confusion étant donné qu’ils ont élaboré de nouveaux statuts depuis leur congrès », rappelle le CNSA. La même recommandation s’adresse également à Valentin Mubake et Cornielle Mulumba considérés comme de dissidents par les proches de Félix Tshisekedi.

Tout est à refaire pour Tshibala qui s’était déjà fait élire président de l’Udps deléguant même son pouvoir de président du parti à Tharcisse Loseke.

Bref, le boulevard est ouvert à Félix Tshisekedi qui peut se bomber le torse de succéder à son père au congrès du parti qui s’ouvre ce vendredi 30 mars à Kinshasa. Déjà, Fatshi a promis de pérenniser ainsi les idées du sphinx de Limete.

Commentaires

PARTAGER