Président de l’Union nationale de fédéralistes congolais (UNAFEC), Gabriel Kyungu Wa Kumwanza, réagissant aux antennes de Radio Okapi autour de la décrispation politique vendredi 23 mars, il a plaidé pour plus de « liberté » à l’égard de l’opposition en cette période électorale.

« Nous allons aux élections, nous devons avoir tous la liberté de nous produire sur terrain, nous devons avoir tous la liberté de nous exprimer, nous devons avoir tous la liberté de réunion, d’opinions : et donc l’accès aux médias comme tout le monde. Voilà les choses qui sont importantes », disait-il, convaincu, de ce que pourrait apporter la pleine décrispation du climat politique.

Il y a 48 heures, l’UNAFEC/Kyungu a été reconnu par le Conseil national du suivi de l’accord. Ce, toujours dans le cadre de la décrispation politique.

Commentaires

PARTAGER