Il n’y aura pas de primaires au sein du Rassemblement de forces politiques et sociales de l’opposition (RASSOP) en vue de choisir un candidat commun à la prochaine élection présidentielle, a annoncé lundi 19 mars à Lubumbashi Gabriel Kyungu wa Kumwanza, coordonnateur du RASSOP et de la nouvelle plateforme dénommée “Ensemble pour le changement” dans le grand Katanga.

D’après Gabriel Kyungu, chaque parti membre du RASSOP, qui voudra présenter son candidat à la présidentielle, le fera. L’essentiel est qu’il y ait alternance à la tête de l’Etat avec l’avènement de l’opposition à la présidence de la République.

«Le mouvement ‘Ensemble pour le changement’ est une plate-forme électorale, qui a comme candidat Moïse Katumbi Chapwe. [Il] reste membre du RASSOP », a-t-il expliqué devant la presse.

Dans ce sens, Gabriel Kyungu affirme qu’il reste coordonnateur du RASSOP pour le grand Katanga et directeur de campagne du candidat Katumbi.

Kyungu wa Kumwanza a fait cette déclaration au cours d’une conférence de presse, organisée en marge de la séance de restitution des travaux du conclave de Johannesburg. Les opposants ayant participé à ces assises ont réaffirmé leur soutien à la candidature déclarée de M. Katumbi à la présidentielle prévue le 23 décembre 2018 en RDC.

Commentaires

PARTAGER