Poursuivi pour « offense au chef de l’Etat », le député provincial Gérard Mulumba Kongolo dit Gecoco a été condamné lundi à 18 mois de prison ferme contrairement au réquisitoire du ministère public qui avait proposé 7 mois de prison, a annoncé Maître Léon Ngombwa, son avocat.

« La décision se trouve déjà au greffe et nous l’avons vu. On sera notifié demain. Nous allons aller en appel. Nous pensons qu’on veut l’écarter du processus électoral », a déclaré l’avocat.

Le 5 février dernier, l’Association congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) avait accusé l’administrateur général de l’Agence Nationale de Renseignement (ANR) d’empêcher l’exécution de la décision du parquet général de Kinshasa/Gombe en faveur de la liberté provisoire accordée à Gecoco Mulumba.

Arrêté depuis le 10 novembre dernier à l’aéroport de N’djili, « Gecoco » avait transité par plusieurs lieux de détention avant d’être emprisonné dans un cachot de l’ANR.

Malade, il est actuellement hospitalisé. Ancien PPRD et MLC, il a adhéré en Juin dernier à l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS).

PARTAGER