Les sept principaux opérateurs du secteur minier reçus il y a plus d’une semaine par le président Joseph Kabila au sujet de leur réticence sur le nouveau code minier ont décidé de quitter la Fédération des entreprises du Congo (FEC).

Dans un communiqué rendu publique jeudi, ces patrons de grandes entreprises minières opérant en RDC disent « ne pas être pas être représentées de manière adéquate » par la FEC. Ont signé ce communiqué, les patrons de Randgold, AngloGold Ashanti, Glencore, Ivanhoe Mines et China Molybdenum Co.

Il y a un mois, Albert Yuma, le numéro 1 de la FEC, leur avait informé de l’intention des autorités congolaises de renégocier leurs partenariats avec la Générale des carrières et des mines (GECAMINES), la société d’État qui gère le secteur minier en RDC.

Commentaires

PARTAGER