Kinshasa s’est réveillée dans son ambiance quotidienne ce vendredi 09 mars 2018. L’appel à la « journée ville morte » faite par des mouvements citoyens n’a pas été suivi par les Kinois, qui ont vaqué librement à leurs occupations.

Dans la commune de Bandalungwa, les activités tournent normalement et les alimentations ont ouvert leurs portes comme d’habitude. Au rond point huilerie, il y a engouement comme chaque jour, les taxis motos et véhicules font leur travail comme tous les jours.

A Lemba également les stations d’essence et les cabines téléphoniques fonctionnent à l’accoutumée.

Le collectif de 14 mouvements citoyens et quelques activistes congolais avaient appelé la population à observer une « journée ville morte » en mémoire de l’activiste Rossy Mukendi Tshimanga et Erick Bokolokolo, tous deux tués par balles lors de la marche des chrétiens du dimanche 25 février à Kinshasa et Mbandaka. Un appel pas suivi par la population.