Le Comité Laïc de Coordination, CLC, se solidarise de la journée ville-morte programmée le vendredi 9 mars par les mouvements citoyens en mémoire de Rossy Mukendi et Eric Boloko, tués par la police lors de la marche pacifique du 25 février.
Le CLC demande à la population congolaise d’observer cette « consigne patriotique » ‘

Dans un communiqué daté du 7 mars, le CLC dit » apporter son soutien total à l’initiative de la journée ville morte de ce ce vendredi 9 mars décrétée par le Collectif des mouvements citoyens de la RDC, en mémoire des Martyrs de l’Accord de la Saint-Sylvestre, particulièrement ceux tombés sur le champ de bataille lors de la marche pacifique du 25 février 2018. Il s’agit de Éric Bokolokolo à Mbandaka et Rossy Mukendi Tshimanga à Kinshasa ».

Commentaires

PARTAGER