La Police Nationale Congolaise (PNC) promet des poursuites judiciaires à l’endroit des personnes qui pointent le Major Carine Lokeso comme auteur de meurtre de l’activiste Rossy Mukendi, tué dimanche 25 février 2018 lors de la marche des fidèles catholiques.

Ce jeudi au cours d’un face à face avec la presse, la police a insisté que l’auteur du meurtre de Rossy est aux arrêts et sera déféré devant la justice.

«Le présumé auteur dudit homicide de Rossy Kadima Mukendi a bel et bien été identifié et déféré à l’auditorat de garnison de Gombe. Nous profitons de cette occasion pour mettre en garde tous ceux qui continuent à emballer la toile en diffusant des propos outragés à l’endroit de l’officier [Ndlr: Carine Lokeso]. Ils s’exposeront à des poursuites judiciaires conformément à la législation pénale en la matière », a dit le colonel Pierrot Mwanamputu, porte-parole de la police nationale.

Cette déclaration de la police est sans doute une réponse à la réaction d’un collectif des mouvements citoyens. Ce dernier avait rejeté, le 27 février, la communication de la police faisant état de l’arrestation du présumé tueur de Rossy Mukendi. D’après la police, il s’agirait de Tokis Kumbo, élément de l’escadron mobile d’intervention de Mont-Amba. Des témoins oculaires et d’autres proches de la victime suspectent plutôt le Major Carine Lokeso comme responsable de la mort de l’activiste.

PARTAGER