Les messes se déroulent normalement dans les paroisses de la ville de Kinshasa, en prévision de la marche projetée par le Comité laïc de coordination (CLC).

Par contre, la circulation est encore timide dans les principales artères de la ville où les forces de l’ordre ont installé plusieurs check-points.
Les Véhicules sont fouillés, les cartes roses des véhicules, les permis de conduire des chauffeurs et les identités de leurs passagers sont vérifiés. L’on constate que le nombre de checkpoints est moins élevé que celui installé lors des marches du 31 décembre 2017 et le 21 janvier.

La veille de cette marche initiée par le Comité laïc de coordination, les forces de sécurité ont été déployées dans certains points chauds de Kinshasa.

PARTAGER