Une délégation gouvernementale se rend ce mardi dans les provinces des Kwilu et Kwango «pour évaluer la situation sur le terrain», à la suite de la présence dans ces secteurs des éleveurs Banyamulenge et de leurs troupeaux de zébus, a annoncé lundi le ministre de la pêche et élevage Daniel Paluku Kisaka.

Cette délégation gouvernementale sera composée des ministres de l’Economie, de l’Agriculture, des Affaires coutumières, de l’Environnement, de la Pêche et élevage ainsi que du vice-ministre de l’Intérieur.

Depuis l’arrivée massive de ces éleveurs et de leurs troupeaux dans ces provinces, «une psychose règne au sein des communautés locales qui refusent de manger tout ce qui est viande de vache » avait alerté la semaine dernière le Premier ministre honoraire Adolphe Muzito.

Il avait dès lors appelé le gouvernement à prendre des mesures d’encadrement et d’apaisement dans ces provinces pour mettre un terme à cette psychose.

En effet, une rumeur selon laquelle la consommation de la viande de ces zébus est dangereuse pour la santé se propage dans le secteur.

En attendant les conclusions de cette mission gouvernementale, le ministre Paluku appelle la population à ne pas céder à ce qu’il qualifie de «manipulation politicienne.»

Il encourage la population à consommer la viande de ces bovidés, estimant que ces troupeaux appartiennent à des Congolais du Sud-Kivu.

D’après lui, ce mouvement des éleveurs Banyamulenge de l’Est vers l’Ouest de la RDC ne date pas d’aujourd’hui.

«Nous continuons à demander à la population à ne pas céder à une manipulation politicienne. Je dois vous dire que le mouvement des vaches ne commence pas aujourd’hui. C’est un mouvement qui commence depuis 2015. Il n’y a jamais eu de problème», a-t-il assuré, avant d’appeller la population «à consommer ce que nous-mêmes nous produisons à l’intérieur de notre pays».

Kwango : les députés de Feshi s’inquiètent de «l’envahissement» des éleveurs non identifiés sur leur sol
Daniel Paluku, ministre de l’élevage : «Les vaches qui se retrouvent à Kwango et Kwilu sont en bonne santé»

PARTAGER