Le président démocrate du Congo, Joseph Kabila, est arrivé en Zambie pour des entretiens bilatéraux avec le président Edgar Lungu.

Adjoint spécial au président pour la presse et les relations publiques Amos Chanda a déclaré aux journalistes à Lusaka aujourd’hui que les deux dirigeants discuteront du commerce, du contrôle des frontières et de la situation des réfugiés, entre autres.

Le ministre des Affaires étrangères, Joseph Malanji, a rencontré le chef de la RDC à l’aéroport.

Cette semaine, trois soldats et deux civils ont été tués et onze autres blessés dans un accident impliquant le cortège motorisé du président congolais Joseph Kabila.

L’accident s’est produit sur une route dans le sud-ouest du pays, à 220 kilomètres au sud de Kinshasa, alors que Kabila retournait dans la capitale mardi.

« La nuit dernière, un véhicule du cortège présidentiel a été heurté par un camion transportant du ciment sur l’autoroute Matadi à Kimpese », a déclaré mercredi à l’AFP un responsable des communications, Yvon Ramazani.

« Trois soldats de la Garde républicaine ont été tués avec deux civils qui se trouvaient à proximité », a-t-il dit. Sept soldats et quatre civils ont également été blessés, a indiqué M. Ramazani, ajoutant que l’accident avait été causé par de fortes pluies.

Kabila « est resté sur le site jusqu’à l’arrivée des secours et a personnellement supervisé l’évacuation des blessés et des blessés », a-t-il dit.

La Garde de la République est une force d’élite chargée de la protection du président. Kabila revenait d’un séjour dans le port maritime de Matadi.

Les routes de la République Démocratique du Congo, un pays tentaculaire et pauvre, sont connues pour leurs accidents. Les mauvaises routes, les véhicules surchargés et la vitesse excessive sont souvent la cause d’accidents.

M. Kabila devait rencontrer mercredi à Kinshasa les présidents de la République du Congo et de l’Angola, Denis Sassou Nguesso et Joao Lourenco, pour une réunion tripartite.

PARTAGER