D’un ton sévère, c’est un Kamerhe visiblement très en colère contre les allégations du Président hors mandat Joseph Kabila qui selon les dires du Président de l’Union pour la Nation Congolaise, a insulté le peuple congolais.
Quand le président déclare Kamerhe, dit qu’il n’a pas réussi à transformer les congolais, mais c’est une insulte.
« Je ne peux pas tolérer ça, monsieur Kabila doit retirer cette phrase, si Kabila n’a pas pu transformer les zaïrois en congolais, où était-il quand nous étions zaïrois, était-il zaïrois ? Ça c’est une insulte grave contre les congolais », a déclaré le Président de l’UNC.

S’agissant des allégations de Joseph Kabila selon lesquelles il serait le seul à avoir mener une campagne pour l’adoption de l’actuelle Constitution, Vital Kamerhe parle d’un mensonge.
« M. Kabila a tout simplement menti, cette Constitution est le fruit de l’accord de Sun City, elle a été écrite à Sun City et soutenue par tout le monde et après par ceux qui l’avaient rejetée », a-t-il souligné.

Pour V. Kamerhe, J. Kabila est le seul responsable de la non tenue des élections en 2016, « c’est lui le blocage ».

Et de poursuivre, « M. Kabila vit dans quel pays? En tout cas pas en République Démocratique du Congo ».
« Comment expliquer qu’il est le seul à voir ce que les autres ne voient pas? Comment dissocier la démocratie du développement? On ne peut pas parler du développement sans démocratie, ou de la démocratie sans développement, il a mal caché ses intentions de demeurer éternellement au pouvoir », renchérit Kamerhe.

Pour mettre KO la dictature, le Président de l’UNC demande aux congolais de maintenir la pression et de répondre à toutes les actions jusqu’à obtenir l’alternance au sommet de l’État

PARTAGER