Via un communiqué de presse publié lundi 18 septembre, le président du parti Liberté, a, en réaction à la polémique actuelle sur le retrait des passeports semi-biométriques, proposé que le « Gouvernement prenne en charge tous les frais liés au remplacement des passeports semi-biométriques ». « il est de la responsabilité du Gouvernement de l’article la République d’entamer des discussions avec les partenaires extérieurs concernés par cette réglementation afin de défendre au mieux les intérêts des congolais », souligne l’ex ministre de l’industrie Germain Kambinga.

Ci-dessous le communiqué

PARTAGER