La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a entamé jeudi 7 septembre le processus de redéploiement du matériel électoral dans le territoire de Luebo (Kasaï), en remplacement de celui qui avait été incendiés, en mars dernier, par les miliciens. Transportés par la MONUSCO, ces outils ont été réceptionnés à Kananga, par le rapporteur de la CENI, dans l’attende de leur acheminement à Luebo avant la fin de cette semaine.

Dans le lot de ces équipements, il y a notamment 198 000 cartes d’électeurs, 148 kits d’enrôlement (ordinateurs, imprimante et scanneurs), des groupes électrogènes ainsi que d’autres fournitures de bureau.

Jean-Pierre Kalamba, rapporteur de la CENI, appelle à la protection de ces outils d’enrôlement:

«Ça ne doit pas faire plaisir de remplacer le matériel qui était déjà acheté par l’argent du contribuable pour que les gens se plaisent à dire ‘on brulera et va revenir’. C’est la dernière fois, nous devons tous protéger ce matériel comme un patrimoine congolais. Ce n’est pas seulement l’affaire de la police de la MONUSCO ou de la police civile ou des autorités politico-administratives. C’est le problème de la nation. Nous sommes en train de remercier la MONUSCO, qui nous a appuyés en cette matière.»
Ce matériel arrive à Kananga au moment où la CENI clôture la formation des agents électoraux dans cette même ville et à Tshikapa.

Les hommes armés se réclamant de la milice Kamuina Nsapu avaient incendié, au mois d’avril, les kits d’enrôlement, les bureaux de la CENI ainsi que d’autres édifices publics.

PARTAGER