Mercredi 09 août, la police nationale congolaise a procédé à la présentation des présumés assaillants de la secte Bundu Dia Mayala, BDM, du député national Ne Mwanda Nsemi, devant la presse et plusieurs autorités politiques et administratives à l’Inspection Générale de la police à Kinshasa.

31 au total, ces personnes ont été capturées lors des échauffourées survenues lundi 07 août avec les forces de sécurité à Kinshasa et au Kongo Central.

Selon le Porte-parole de la police, les éléments BDM, dans leur stratégie visant à prendre le pouvoir, avaient ciblé 3 sites.
« Il s’agit de la Télévision nationale, l’aéroport international de Ndjili ainsi que le centre d’émission Télé consult », a expliqué le Colonel Pierrot Mwanamputu.

A la chaîne nationale, poursuit-il, lesdits assaillants projetaient de déclarer la prise du pouvoir.

PARTAGER