La tension est montée d’un cran vendredi matin à l’Université de Kinshasa.
De violents accrochages opposent les étudiants aux policiers. Ils exigent la libération de leurs collègues arrêtés hier soir.

Devant le bâtiment administratif, les échauffourées se poursuivent.

Selon un membre du corps académique, les étudiants ont brûlé quatre véhicules et ont fait voler en éclats les vitres du hall à l’entrée du bâtiment administratif.
Les policiers continuent à faire face aux manifestants. Ils ont tiré plusieurs balles en l’air pour disperser la foule mais sans y arriver.
Ils ont utilisé beaucoup des gaz lacrymogènes pour empêcher les étudiants de progresser, là aussi sans succès.


Un autre groupe d’étudiants se dirigerait en ce moment vers le Rond-Point Ngaba.

Ces incidents sont le premier test des nouvelles autorités de la Police Nationale Congolaise: Amuli (patron de la PNC en RDC) et Kasongo Sylvano ( patron de la PNC Kinshasa).

PARTAGER