Lambert Mende : La CENCO joue le jeu de la Belgique contre le pouvoir de Kinshasa.

51

Le porte parole du gouvernement Lambert Mende accuse la CENCO de jouer le jeu de la Belgique contre le pouvoir de Kinshasa. Selon le ministre de Communication et des médias, les évêques ont dévoilés leur faible pour la Belgique en envoyant Monseigneur Fridolin Ambongo, Vice-président de la CENCO à Genève prendre position contre Kinshasa.

« Et nous sommes étonnés que les évêques ne s’en prennent pas à ces gens-là. Au contraire, ils envoient un des leurs pour les soutenir à Genève. Mgr Fridolin Ambongo a été à Genève pour soutenir les néocolonialistes contre nous qui voulions que le Congo puisse retrouver son autodétermination. Ils lancent un appel contre ceux qui veulent balkaniser le Congo mais Mgr Ambongo est allé soutenir ceux qui veulent balkaniser le Congo, à Genève. C’est une contradiction qui nous gêne beaucoup, bien que l’analyse soit équilibrée », a-t-il dit ce dimanche 25 juin.

Lambert Mende avait déjà accusé la semaine dernière les associations de défenses des droits de l’homme dont l’Acaj d’être financés par la Belgique pour mener des actions contre les autorités congolaises.

Au cours des discussions à la 35 assemblée du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, la Cenco ainsi que les organisations de défenses des droits de l’homme avaient insisté sur la nécessité d’une enquête internationale dans le Kasaï, au côté notamment de la Belgique et de la France et contre la position du gouvernement congolais.

PARTAGER