Nord-Kivu : 13 morts après les affrontements qui ont opposé les FARDC et les miliciens à Beni

161

Des  affrontements ont de nouveau opposé les FARDC aux combattants Maï-Maï samedi 17 juin matin dans la localité de Kabasha, à 24 kilomètres au sud-est de la ville de Beni (Nord-Kivu). Au moins douze miliciens et un militaire ont été tués, quatre armes et plusieurs minutions récupérées par l’armée, selon des sources militaires.

Selon le commandant des opérations Sokola1 Sud, le général Fall Sikabwe, c’est depuis 6 heures du matin que les Maï-Maï ont pris d’assaut la localité de Kabasha, sur l’axe routier Beni-Butembo. L’armée a réagi.

Suite à ces affrontements, la circulation sur cet axe a dû être suspendue pendant plusieurs heures; avant de reprendre tard dans l’après-midi.

Le général Fall Sikabwe a indiqué que les opérations se poursuivaient encore cet après-midi dans la forêt de Kabasha:

«Actuellement, ils [miliciens] sont en débandade dans la forêt qui va vers le sud-ouest de Kabasha; là où nous sommes en train de les poursuivre maintenant. Actuellement, le situation est totalement sous contrôle dans Kabasha et les véhicules peuvent passer.»

Selon la même source, le chargé des renseignements au sein des opérations Sokola1 Sud a été également tué ce vendredi lors des affrontements, toujours dans le même milieu.

C’est depuis mercredi dernier que les FARDC et les Maï-Maï s’affrontent dans la zone de Kabasha, sur l’axe Beni-Butembo.

La société civile indique que la quasi-totalité des habitants de cette localité s’est déplacée.

PARTAGER