Le projet de lois des finances publiques déposé vendredi 26 mai à l’Assemblée nationale par le premier ministre Bruno Tshibala se lève en recette et en dépense à la hauteur de 11 milliards FC, soit 6.5 milliards USD ou 7 milliards USD selon le taux appliqué. Le Premier ministre et le ministre d’Etat au budget n’avaient cependant pas souhaité communiquer sur les chiffres réservant la primeur aux élus.

Un député membre de la commission Ecofin à l’Assemblée nationale, a exprimé des doutes quant à ces chiffres faisant remarquer la faible mobilisation des recettes par la DGRAD et la DGI.

« En technicien, avec la faible mobilisation des recettes de la DGI, de la DGRAD, ainsi que ressources pétrolières, nous pouvons atteindre pas plus de 4 milliards USD » a dit ce député sous le sceau de l’anonymat.

Un autre membre du cabinet Tshibala contacté ce samedi 27 mai 2017, a confirmé que le budget avoisine près de 7 milliards USD, avec entre 1.3 milliards de dollars ou 700 millions USD réservés pour les élections.

PARTAGER