Plus de vingt mille Congolais ont fui les violences dans le Kasaï, à la suite du phénomène Kamuina Nsapu et ont trouvé refuge en Angola.

Ces chiffres ont été livrés, vendredi 19 mai à Tshikapa, par le gouverneur de cette province, Marc Manyanga Ndambu, qui recevait une délégation de la MONUSCO.

Selon lui, plus de dix mille autres sont des déplacés internes partis d’un coin à un  autre.

«Il n y a pas que ceux qui sont à Lunda-Norte, plus ou moins 25 000. Il y a aussi ceux qui se sont déplacés autour de Kamonia, 10 à 11 000, et aussi à Luebo», a-t-il révélé.

M. Manyanga indique que tous ces vulnérables ont besoin de la paix pour retourner dans leurs milieux d’origine et reprendre leurs activités.

« Il y a d’abord une action de sensibilisation et, je dois vous rassurer que notre population ne veut que le retour. Dès que la paix est retrouvée, c’est tout ce qu’ils cherchent. Pour l’instant, nous avons des contacts avec notre collègue de Lunda-Norte», a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le gouverneur du Kasaï a annoncé à ses visiteurs qu’au début de la semaine prochaine, le processus de retour de ces Congolais sans heurts va débuter.

 

Commentaires

PARTAGER