L’opposant radical Franck Diongo n’a pas bougé de sa cellule à la prison centrale de Makala comme aussi d’autres condamnés de l’assassinat de Laurent Désiré Kabila dont Eddy Kaped, a-t-on appris des sources judiciaires.

Légaliste même en prison, le leader du Mouvement Lumumbiste progressiste a vu du monde partir sans être tenté par l’évasion.

Grandeur d’esprit, Diongo pense sortir de la prison par la grande porte. « Il sait qu’il a été injustement arrêté, il a été passé à tabac pour le bien du peuple et il ne peut pas fuir le régime Kabila », explique un de ses proches qui martèle que Diongo ne laissera jamais le peuple congolais.

Même en prison, Diongo croit toujours que le régime Kabila vit ses derniers moments au pouvoir. « Notre président conduira le peuple congolais à la victoire face à M. Kabila. Malgré son arrestation arbitraire, il garde le flambeau de la lutte et le changement, c’est pour bientôt », avait lancé un de ses partisans lors de la dernière marche avortée du Rassemblement.

PARTAGER