Le professeur Daniel Mukoko Samba plaide pour la mise en application de l’Accord de la Saint Sylvestre afin de rétablir un climat de confiance entre la RDC et ses partenaires au développement.

l’ancien vice-premier ministre et ministre du Budget affirme que  le climat  politique actuel au pays pourrait mettre en mal la situation économique si le blocage persiste entre différents acteurs dans la mise en œuvre de cet accord.

«Il faut qu’on bouge,  et sur le terrain économique et sur le plan politique. Les deux sont liés. La nouvelle résolution des Nations Unies, par exemple,  met l’accent sur l’Accord de saint sylvestre  qui devient un critère d’appréciation. Et vous pensez que  la Banque Mondiale, le  FMI ou d’autres institutions multilatérales, à l’exemple de  l’Union Européenne, ne tiendraient pas compte de cette résolution? Il faut qu’on bouge pour qu’on ne retrouve pas les tristes des années où nous avions des taux d’inflations et une dépréciation élevés», a-t-il dit.

Pour le professeur Mukoko Samba, si l’on ne prend pas garde, la RDC risque de replonger dans  une grande crise comme celle connu vers les années 1990.

«Après avoir fait tant d’efforts depuis 2002 pour casser l’hyper inflation, pour stabiliser le marché de change, pourquoi on va casser tout ça, moi, c’est ça qui me  rend à la fois triste et  me met en colère. Ceux qui ont consenti beaucoup  de sacrifices, d’efforts pour obtenir ce résultat, ne devraient pas être les premiers à faciliter le retour à ces années difficiles», a conclu le professeur Mukoko.

PARTAGER