Comme on pouvait s’y attendre, quelques ténors du Rassemblement ont vite réagi à la récente sortie médiatique de la Majorité présidentielle.

Pour Martin Fayulu, c’est bel et bien la Majorité qui ne veut pas de l’accord pour la simple raison que Kabila ne veut pas des élections.
 » Aucune disposition de l’arrangement particulier ne doit violer l’accord », affirme ce cadre du Rassemblement.
A l’élu de Kinshasa dans la circonscription de Lukunga de rappeler que,  le principe relatif à la non violation de l’accord a été rappelé par les évêques lors du démarrage des discussions sur l’arrangement particulier dudit accord.
Ainsi s’agissant du premier ministre,  ce député national assure qu’il n’a jamais été question de présenter une liste au président de la République mais plutôt le candidat premier ministre.
« Présenter une liste de 3 noms serait violer l’accord et scier la branche sur laquelle nous sommes assis, surtout que les Kabilistes ont déjà instrumentalisé certains d’entre nous, a-t-il dit.
A quelques heures de la fameuse plénière censée mettre un  terme aux discussions autour de l’arrangement particulier,  de profondes divergences persistent.
A cette allure, la signature de cet arrangement devient de plus en plus hypothétique, le contraire relèverait d’un miracle.
PARTAGER