Dans un entretien accordé samedi 4 mars à quelques professionnels des médias dans sa résidence à Kinshasa, l’Autorité morale du Parti Démocrate Chrétien, PDC, parti membre du G7, a, avec des mots justes, clairs et concis, dissipé tout malentendu sur leurs relations avec le régime en place, après le départ du G7 de la Majorité Présidentielle.

Après notre départ de la Majorité Présidentielle dit-il, nombreux ont cru et d’autres continuent à croire et disent que nous sommes allés dans l’opposition dans le but de la déstabiliser au profit de Joseph Kabila. Mais je tiens à vous dire, poursuit José Endundo, que nous n’étions pas au nombre de 7, au départ, plusieurs partis étaient avec nous et ont signé plusieurs documents avec nous, mais à la fin, ils n’ont pas eu le courage de nous suivre, car, ils ont eu peur.

Ceux qui disent que nous sommes des Kabilistes souligne-t-il, doivent savoir que notre départ de la Majorité Présidentielle s’est justifié par le fait que nous, G7 et d’autres partis membres de la MP, avons eu à constater que monsieur Joseph Kabila n’avait pas le souci de quitter le pouvoir, c’est ainsi que nous avions commencé à aviser en disant haut et fort qu’il n’était pas normal que l’actuel chef de l’État brigue un autre mandat en violation de la constitution. C’est ainsi que n’ayant pas été compris, le G7 a quitté la Majorité Présidentielle et notre ami Moïse Katumbi était aussi d’accord avec nous. Donc, ceux qui nous qualifient de Kabilistes, n’ont pas raison.

Pour José Endundo, à ce jour, il existe 3 forces qui sont:
– Les Kabilistes;
– Les Tshisekedistes;
– Les Katumbistes.
Si 2 forces parmi les 3 sont unies, elles vont battre l’autre.
«Les Katumbistes et les Tshisekedistes unis vont battre les Kabilistes», a-t-il indiqué.

l’Autorité morale du PDC a laissé entendre qu’il est impératif que l’Udps et les Katumbistes restent ensemble pour imposer l’alternance démocratique au sommet de l’État en RDC.
«Le Rassemblement n’a pas intérêt à se diviser, notre objectif était et reste celui d’offrir aux congolais une alternance au sommet de l’État, nous devons rester soudés pour atteindre cet objectif», a-t-il renchéri.

De la cacophonie actuelle au sein du Rassemblement, l’ancien ministre de l’Environnement a estimé qu’il était important et sage pour certains de rester calme et ne pas réagir.

« De fois, le silence est bon. Tout le monde ne doit pas parler. Il y’a des problèmes qui se règlent en famille, pour quel intérêt doit-on se livrer à des déclarations médiatiques? Ce n’est pas important, nous devons rester ensemble», a-t-il ajouté.

L’ancien ministre des infrastructures sous le 1+4 (2003-2006) a rappelé que le G7 est et reste déterminé à conduire les congolais aux élections. D’où, la nécessité pour le Rassemblement de rester un, a-t-il conclu.

Jeff Kaleb Hobiang

PARTAGER