Les délégués de la société civile de sept territoires de la province de la Tshopo s’engagent à sensibiliser la population de cette province à participer à l’enrôlement des électeurs.

Ces animateurs de la société civile ont planifié et monter des stratégies pour garantir le succès de ces opérations dans la province de la Tshopo, dans une rencontre organisée à Kisangani.

«Les acteurs de la société civile vont sensibiliser, maison par maison, tous les occupants, mais aussi ceux qui sont dans la forêt, dans  les champs, pour qu’ils puissent rejoindre les centres d’enrôlement», affirme David Yofemo, président de la société civile de la Tshopo.

Selon lui, l’obtention de la carte permettra à la population d’éviter les tracasseries administratives et des forces de l’ordre.

«Ça va aider à ce que tout le monde puisse obtenir sa carte d’électeur. Cette carte va permettre à la population de circuler librement. Dans nos territoires, il y a plusieurs barrières, plusieurs tracasseries. Si vous n’avez pas la carte, vous n’avez pas droit à vous déplacer», estime David Yofemo.

Il fait remarquer que dans cette sensibilisation, ils ont ciblé les jeunes et les femmes, qui constituent la grande couche de la population. «Cela leur permettrait d’être représentés dans les institutions. Cette carte leur permettra d’être électeur et éligible», conclut le président de la société civile de la Tshopo.

PARTAGER