La musique congolaise est à la fois un phénomène complexe et diffus, parfois insaisissable, où élitisme et modernisme d’une part, et traditionalisme et aisance de la rue d’autre part, rivalisent pour fusionner dans une osmose remarquable. A chaque circonstance, sa chanson. La musique et la danse ont toujours été présentes dans la vie sociale des villages et de ses habitants. Expression de communion avec l’humanité passée, présente et à venir, la musique emprunte son vaste répertoire dans la riche variété culturelle du pays. Dans la plupart des villages, le geste et la chanson sont indissociables.

Commentaires

PARTAGER